Gabon / Politique : les Universités d'été de mouila, le PSD recommande entre autres, l'interdiction à la cour constitutionnelle de rectifier les chiffres.

Marie Ange REDOMBINA YENO | 14-Sep-2021 | 0



Libreville le 14.09.2021 VTC – Organisées le week – end écoulé par le PSD, parti social démocrate, les Universités d’été de Mouila dans la Ngounié, se sont achevées sur une série de recommandations. Au nombre desquelles, l’interdiction faite à la cour constitutionnelle de rectifier les chiffres lors des élections.

Tombée des rideaux sur les universitès d’été de mouila. Des assises qui ont permis au leader du PSD et aux militants de cette formation politique de l’opposition, de débattre de la provincialisation. Concept cher à pi6erre Claver MAGANGA MOUSSAVOU qui préconise la répartition du budget national à chacune des provinces en vue de leur développement harmonieux.

Les militants du parti social démocrate ont de ce fait, formulé une série de recommandations. En vue des élections transparentes et apaisées. « je ne vois pas pourquoi on conférerait à la cour constitutionnelle le soin de rectifier les chiffres et d’attribuer à telle province plus de population à telle autre, en prélude des élections, en prélude des changements qu’elle voudrait introduire dans les résultats électoraux. Ce qui entraine des soubresauts, ce qui fait que ceux là sont contre la paix et la stabilité dans notre pays. », a fustigé l’opposant MAGANGA MOUSSAVOU.

Autre cheval de bataille du PSD, la question relative au transport des électeurs. « au niveau du sénat et de l’assemblée nationale, nous allons faire interpeller le gouvernement , les ministres en charge du dossier pour demander qu’on arrête le transport de la population, avec le transport des votants… », a t – il dit.Reste à savoir s’il ne prêche pas dans le désert.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *