Gabon/Le ministre de la santé annonce l'ouverture d'une enquête au sujet des antirétroviraux périmés.

Jonas MOUKALA | 10-Sep-2021 | 0



Libreville, 10 septembre 2021. Le docteur Guy Patrick OBIANG, ministre de la santé a, à travers un communiqué parvenu à notre rédaction, annoncé l’ouverture d’une enquête au sujet des antirétroviraux […]

Libreville, 10 septembre 2021.

Le docteur Guy Patrick OBIANG, ministre de la santé a, à travers un communiqué parvenu à notre rédaction, annoncé l’ouverture d’une enquête au sujet des antirétroviraux arrivés en date de péremption, distribués aux personnes vivant avec le VIH, dans les structures de prise en charge.

La décision fait suite à la diffusion d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux dans laquelle Fatou MOUSSAVOU, présidente du réseau de personnes vivant avec le VIH, se plaint de la distribution de ces médicaments périmés au sein des centres de traitements ambulatoires de Libreville. D’où l’hypothèse d’une enquête au sein de ces structures et de l’office pharmaceutique national. Afin de tirer l’affaire au clair.

La prise en charge médicale de qualité des personnes vulnérables étant une préoccupation constante des plus hautes autorités, le docteur Guy Patrick OBIANG  condamne avec la dernière énergie cet acte qui ne reflète pas l’éthique et déontologie médicales. Aussi promet-il de fermes sanctions aux personnes impliquées au cas où leur culpabilité venait à être établie.

Le ministre de la santé regrette une fois de plus cet incident qui intervient au moment où le gouvernement vient d’engager la reforme de l’office pharmaceutique national. Celle-ci vise d’une part une meilleurs efficacité dans la gestion de stocks des médicaments, consommables et autres produits de santé, et d’autre part, une meilleure accessibilité et disponibilité du médicament à toute la population.

 

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *