Gabon /Enseignement Supérieur : le SNEC prend les congés et exhorte la tutelle à mettre à profit l'occasion pour signer le protocole d'accord.

Marie Ange REDOMBINA YENO | 21-Juil-2021 | 0



Libreville le 21.07.2021 VTC – Le SNEC, Syndicat National des Enseignants Chercheurs du Gabon, a exhorté la tutelle à profiter de ses congés, pour signer le protocole. En vue de ramener la sérenité dans l’enseignement supérieur paralysé par la crise depuis le 13 juin dernier.

« le SNEC espère que le gouvernement mettra à profit cette période de vacances pour se ressaisir et mener à terme les négociations entamées en signant le protocole d’accord. « , a indiqué Nathalie SIMA EYI, sa vice présidente lors d’un point de presse.

Après les séances de travail avec le secrétaire général du ministère de l’Enseignement Supérieur, les termes du projet du protocole d’accord avaient été finalisés le 25 juin. Lequel prévoyait la mise en place des commissions de travail.

Tout en revenant sur les points contenus dans le cahier de charge. Notamment la régularisation des situations administratives, l’augmentation des capacités d’accueil dans les universités et grandes écoles, l’arrimage de la pension retraite au nouveau système de rémunération et les vacations.

Au lieu de passer à l’action, celui – ci tergiverse et multiplie les maladresses. D’abord en minimisant l’enlèvement et les tortures du professeur Mathurin OVONO EBE et les lettres de menaces au grevistes. « par ces deux notes, le ministre opte clairement pour la politique du pourrissement qui est devenu malheureusement le mode de gouvernance dans ce pays. », a ajouté Nathalie SIMA EYI.

La non chalance des autorités universitaires et du ministère à propos de sa prise en charge est d’ailleurs décriée.

Le SNEC ne veut rien d’autre à travers son mouvement d’humeur que l’amélioration des conditions de vie et et de travail de ses membres. Lesquelles conditions difficiles seraient à l’origine le 16 juillet d’un accident cardiovasculaire du docteur Claudine ANGOUE, enseignant au département d’anthropologie.

A noter que les membres du SNEC vont en vacances jusqu’en fin septembre.

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *