Gabon / Economie : tombée des rideaux sur l'atelier d'évaluation de l'audit I.M.S.A.S

Marie Ange REDOMBINA YENO | 21-Juin-2022 | 0



Libreville le 21.06.2022 VTC –
Evaluer le niveau de mise en oeuvre par l’administration gabonaise des instruments pertinents de l’O.M.I organisation maritime internationale et déceler les insuffisances techniques et administratives dans leur application afin de renforcer la sécurité maritime ! C’était l’objet de l’audit I.M.S.A.S du Gabon réalisé en 2017. L’atélier du 15 au 17 juin à permis aux experts, d’évaluer le niveau d’exécution du plan des mesures correctives et de mettre en lumière les différents obstacles.

Organisés par la direction générale de la marine marchande et le ministère des transports, les travaux de l’atelier d’évaluation et de suivi de l’audit I.M.S.A.S du Gabon se sont achevés, à la grande satisfaction des participants. En ce que les trois jours leur ont suffi pour examiner les écarts constatés pendant l’audit en relation avec l’application par le Gabon, des conventions sur :_ la sauvegarde pour la vie humaine en mer_ la prévention de la pollution par les navires_ le règlement international pour prévenir les abordages en mer_ la formation des gens de mer, de délivrance de brevets et de veille _ les lignes de charge _ le jaugeage des navires.

La fin des travaux a été sanctionnée par la remise des attestations et par un rapport et des recommandations entre autres, la mise en place d’une plate-forme devant permettre d’intégrer l’ensemble de questions qui ont été évoquées dans le cadre de l’état du port. Autre recommandation, la désignation d’un point focal pour la gestion des marchandises dangéreuses. Ce dont s’est félicité le ministre des transports Brice constant PAILLAT, dans son mot de clôture. “Des échos qui me sont parvenus et qui sont confirmés par la lecture du rapport, il ressort que les échanges entre experts ont été dignes d’intérêts tant vous avez su décéler les principaux facteurs de blocage en proposant parallèlement des pistes de solutions propres à y remédier. “, A indiqué le membre du gouvernement. Tout en appelant à la mobilisation de tous les acteurs car le défi est grand.

“notre façade maritime est un atout pour notre économie. C’est pourquoi les stratégies élaborées en vue d’y apporter la sécurité, la sureté et la clef nécessaire, se doivent d’être fiables et être inscrites dans la durée. Le défi est grand mais nous n’avons d’autre choix que d’y faire face. Relever ce défi suggère que tous les acteurs soient mobilisés autour du double enjeu de la sécurité économique et de la sécurité environnementale de notre espace maritime. “, A poursuivi le ministre des transports.

Please follow and like us:
Pin Share

Partagez sur
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
YouTube