Gabon / Economie : Selon le FMI, les perspectives économiques du Gabon restent positives

Samuel Joy | 29-Juin-2022 | 0



Libreville, le 29.06.2022 VTC – Le Directeur général adjoint et président par intérim du dernier Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI),OKAMURA a déclaré pour maintenir ce cap que “La politique budgétaire doit continuer à soutenir la reprise en cours tout en préservant la viabilité de la dette et en protégeant les groupes les plus vulnérables face à la hausse des prix du carburant et des denrées alimentaires et aux pressions inflationnistes”.

Dans son communiqué de presse daté du 27 juin de l’année courante, le FMI a précisé que «L’augmentation des recettes pétrolières permettra de faire face à l’augmentation des subventions aux carburants et aux produits alimentaires pour les plus vulnérables et aidera à reconstituer des marges de manœuvres budgétaire et extérieure».

A en croire l’institution de Bretton Woods, le Gabon pourrait économiquement faire face aux incertitudes liées à la propagation de nouveaux variants plus contagieux de la COVID-19, au ralentissement économique plus marqué en Chine, à l’intensification de la guerre de la Russie en Ukraine et à d’éventuelles tensions sociales à l’approche des élections présidentielles de 2023.

Le Directeur Général du FMI a indiqué qu’«Il est primordial de s’attaquer aux réformes structurelles, y compris les faiblesses en matière de gouvernance et de corruption, pour parvenir à une croissance forte et inclusive», ajoutant que «L’amélioration du secteur bancaire et la mise en œuvre d’une stratégie d’inclusion financière efficace, l’amélioration de l’environnement des affaires et le renforcement du cadre de lutte contre la corruption contribueront à éliminer les goulots d’étranglement de l’économie et à promouvoir l’investissement privé».

Notons que le Conseil d’administration du Fonds monétaire international a achevé les première et deuxième revues de l’accord élargi appuyé par le mécanisme élargi de crédit (MEDC) pour le Gabon, permettant un décaissement de 116,1 millions de DTS (155.29 millions de dollars américain) en faveur de ce dernier. Un supplément qui permettrait aux autorités gabonaises de «faire face aux conséquences économiques de la pandémie de la COVID-19 et de soutenir le programme de réformes économiques et financières»

Please follow and like us:
Pin Share

Partagez sur
[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
YouTube